La CICOS renforce ses relations presse

Les journalistes attentifs aux explications des Experts de la CICOS

Une dizaine des journalistes venus des Etats membres de la CICOS, ont participé du 15 au 16 février 2017 à Brazzaville, en République du Congo, à un atelier pour évaluer les activités médiatiques de la CICOS et mesurer l’impact de ces actions sur l’image de l’Institution.

En effet, depuis sa création, la CICOS a réalisé des progrès appréciables. De 4 Etats membres, Elle est aujourd’hui passée à 6 Etats membres avec l’adhésion du Gabon en 2011 et celle de l’Angola en 2015. De plus, la CICOS s’est créé un réseau mondial de partenaires techniques et financiers qui lui ont permis de développer et de conduire des projets qui prend en compte  tous les usages de l’Eau : le transport fluvial, l’hydroélectricité, la mobilisation de la ressource, la pêche, etc.

Toutes ces réalisations de la CICOS ont besoin d’ être portées à la connaissance des populations et rendues visibles auprès de tous les autres groupes cibles. Cette visibilité ne peut être perçue que si les actions sont relayées et évaluées au niveau des Etats. Ce relais permettrait l’appropriation nationale des projets et programmes d’une part, et le renforcement de la coopération entre les Etats et la CICOS d’autre part. C’est pourquoi le Secrétariat général de la CICOS a mis en place depuis 2012, un réseau de collaboration avec les médias de tous les Etats membres.

 L’objectif de cet atelier était de faire le bilan des activités dudit réseau depuis le dernier atelier qui a eu lieu en novembre 2013 et d’élaborer une feuille de route pour l’année 2017.

Au cours de deux jours qu’ont duré leurs travaux, les hommes et femmes des médias dudit réseau se sont imprégner de nouvelles orientations stratégiques de la CICOS, puis ils ont fait le bilan de leurs activités, examiner les forces et les faiblesses de leur réseau, et enfin ils se sont donner une nouvelle feuille de route qui va leur permettre de mieux accompagner la CICOS en 2017, dans la médiatisation de ses activés. Plusieurs reportages, interviews et dossiers spéciaux sont au menu de cet important plan média, pour amener les populations de la sous-région Afrique centrale à mieux connaitre cet important d’outil d’intégration à travers les immenses ressources en eau du bassin du Congo.