Mme ENAW Judith, Secrétaire Général de la CICOS nommée Présidente du Réseau Africain des Organismes de bassin (RAOB)

img_0295Le Réseau Africain des Organismes de bassin (RAOB) a tenu sa sixième Assemblée Générale (AG) à Kigali, en République du Rwanda, les 20 et 21 septembre 2016.

Au cours de ces assises, l’Assemblée Générale a procédé au renouvellement de ses instances conformément aux nouveaux statuts. A cet effet, Madame ENAW née Judith EFUNDEM AGBOR,  Secrétaire Général de la Commission Internationale du bassin du Congo Oubangui Sangha (CICOS) a été désignée pour assurer la Présidence du RAOB pour un mandat de deux (02) ans. La Vice-Présidence a été confiée à l’Initiative du Bassin du Nil (NBI) et l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) va continuer à assurer le Secrétariat Technique Permanent du réseau.

Tous les membres du Bureau de Coordination ont été désignés par les cinq régions géographiques qui composent le RAOB. Pour la région Afrique Centrale, il s’agit de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) et de l’Autorité du Bassin du Lac Kivu et de la rivière Ruzizi (ABAKIR).

Un nouveau challenge s’ouvre ainsi à la CICOS et pour Madame le Secrétaire Général de la CICOS, « c’est un honneur qui est ainsi fait à toute la Région Afrique Centrale ». Pour les deux ans à venir, conformément à ses attributions, Madame ENAW née Judith EFUNDEM AGBOR, va présider les réunions du Conseil du RAOB, assurer la liaison avec le Conseil des Ministres Africains de l’Eau (AMCOW) et représenter le réseau aux réunions et forums internationaux pertinents. Il s’agira pour   la CICOS d’être au front au niveau international, pour défendre les intérêts de l’Afrique en matière de gestion de ses ressources en eau dans un contexte fortement marqué par les effets du changement climatique.

Le RAOB a été créé en 2002 suite à l’appel de l’Union Africaine lancé en 2000, après l’adoption de la « Vision Africaine de l’Eau pour 2025 », en faveur de la création d’une « Fédération des organismes de bassins fluviaux et lacustres en Afrique»  dans le but de développer et d’adopter une approche commune en matière de gestion des eaux transfrontalières.

En 2007, le RAOB devient un sous-comité du Conseil des Ministres Africains de l’Eau (AMCOW ) en charge de la gestion des eaux transfrontalières. Sa mission est de « Soutenir les Organismes de Bassin africains dans le développement de leur capacité à jouer un rôle de premier plan dans le développement économique régional durable, en promouvant l’investissement et la gestion coopératifs de l’eau et en renforçant la coopération et l’échange d’expériences entre leurs membres».

Membre du Réseau International des Organismes du Bassin (RAOB) et bras technique de l’AMCOW, le RAOB compte aujourd’hui 32 membres comprenant essentiellement les Organismes de Bassin Transfrontaliers Africains et 19 membres observateurs.  R5: l’AG réitère à ses membres la nécessité du versement de leurs cotisations à bonne date

La 6ème Assemblée Générale a recommandé fortement aux membres du réseau de poursuivre le processus de mobilisation des ressources financières pour les programmes du RAOB.