Biodiversité

De grands espaces verts

Bien que le bassin du Congo n’englobe pas l’intégralité du bassin forestier homonyme (un bloc de 2 millions de km2 qui s’étend des côtes du golfe de Guinée à l’ouest aux montagnes du rift Albertin à l’est), il en embrasse plus des trois quarts.

Les forêts du bassin du Congo contiennent, après celles de l’Amazonie, le deuxième plus grand massif de forêts tropicales denses et humides (souvent nommé « deuxième poumon de la planète »). Elles abritent la plus importante biodiversité d’Afrique (60%), comprenant par exemple 14.000 espèces de plantes, ou côté animal, des espèces remarquables comme l’okapi, le bongo, le bonobo et le gorille.

Bassin_Végétation80% des forêts d’Afrique centrale s’étalent entre 300 et 1.000 m d’altitude. Au centre de la Cuvette congolaise s’étendent 220.000 km² de forêts marécageuses ou inondables avec une diversité réduite par rapport à la Basse-Guinée ou l’est de la RDC (du moins si l’on s’en tient à l’état actuel des connaissances), mais avec un taux d’endémisme botanique assez important.

Les franges nord et sud du bloc forestier sont constituées de forêts semi-décidues qui finalement laissent la place à une mosaïque de savanes et de galeries forestières, moins riches sur le plan botanique mais supportant d’importantes populations de grands mammifères. Les deux cartes suivantes montrent l’ensemble des zones protégées qui témoignent de l’exceptionnel patrimoine naturel du Bassin.

Bassin_Sites RAMSAR Bassin_Aires protégées

(Source : Etat des Forêts 2006, Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo)