Le Fleuve Congo

Du Katanga à Banana : 4700 km de croisière

De sa source située dans le sud du Plateau Katanga (près du village de Musofi) jusqu’à Kisangani, le cours supérieur du fleuve Congo (Haut Congo) porte le nom de Lualaba. Avant sa rencontre avec la Rivière Lomami, près des Chutes de Boyoma, il se brise en plusieurs rapides, tels les légendaires « Portes de l’enfer ».

Changement d’identité en aval de Kisangani : le Lualaba devient le Congo (ou Moyen Congo), lequel court à travers la forêt équatoriale jusqu’au Pool Malebo, où se situe Kinshasa. Dépourvus de cascades, les 1.734 kilomètres du Moyen Congo font l’affaire des navigateurs.

Bassin_rivieres principalesGonflé successivement par l’Oubangui, la Sangha et le Kwa-Kasaï, son plus gros affluent (10 000 m3/s en moyenne), le Congo se resserre ensuite en un corridor de moins de deux kilomètres de largeur, profond et puissant.

C’est avec le Bas Congo que s’achève le périple. Traversant les Monts de Cristal entre Kinshasa et Matadi, il creuse une gorge profonde, déroulant une série de cascades et de rapides parmi les plus longues du monde et offrant un potentiel hydroélectrique parmi les plus remarquables.

Près de Boma, le fleuve s’étend et forme un estuaire long de 80 kilomètres, et s’élargissant sur 10-15 kilomètres à son embouchure atlantique (port de Banana).

(Sources : Problématique de l’eau en RDC, rapport technique du PNUE, 2011 ; Encyclopaedia Universalis 2014)

profil