Secrétariat Général de la CICOS : le Gabon au perchoir

Le Comité des Ministres de la CICOS a attribué le Poste du Secrétaire à la République Gabonaise, au cours de sa 15ème session ordinaire qui s’est tenue en visioconférence avec comme hôte, la ville de Bangui, en République Centrafricaine.

Le Gabon succède ainsi au Cameroun pour le Poste du Secrétaire Général. C’est l’une des principales résolutions de cette 15ème session ordinaire de la CICOS qui a eu lieu les 1er et 2 juin 2021. « Le mandat de la République du Cameroun étant arrivé à terme, tenant compte de l’adhésion de nouveaux Etats, à savoir la République Gabonaise en 2011 et la République d’Angola en 2015, et considérant le principe de rotation ; le Comité des Ministres décide que le poste du Secrétaire Général de la CICOS est attribué à la République Gabonaise pour un mandat de 5 ans ; après la République Gabonaise, le poste revient à la République d’Angola, qui entame la rotation par ordre alphabétique français. Ensuite suivront les Etats ci-après : République du Cameroun, République Centrafricaine, République du Congo et République Gabonaise » peut –on lire sur le communiqué final ayant sanctionné Ces assises. Les Ministres précisent plus loin que la désignation du prochain Secrétaire Général aura lieu au cours d’une session Extraordinaire du Comité des Ministres, conformément à la réglementation en vigueur de la CICOS.

Issue diplomatique

Au cours de cette session, le Comité des Ministres a adopté l’étude sur la Réforme Institutionnelle de la CICOS conformément aux conclusions de l’Atelier Régional de Libreville, du 05 au 06 septembre 2019, tout comme il a adopté la prorogation et l’actualisation des documents de planification stratégique de la CICOS pour une durée de cinq ans, soit de 2021 à 2026. Pour ce qui est de la situation du contentieux avec les anciens prestataires et d’autres difficultés de fonctionnement, le Comité des Ministres recommande une issue diplomatique. A cet effet, il mandate le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, et le Ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, de la République Démocratique du Congo, Membres du Comité des Ministres de la CICOS, de porter ce dossier à un haut niveau en vue de trouver un dénouement favorable aux deux parties.

La passation de service a été également faite entre le Président du Comité des Ministres sortants et son successeur. La Présidence du Comité des Ministres pour l’exercice 2021 a été ainsi confiée à la République du Congo, conformément aux dispositions de l’article 18 alinéa 1 de l’Additif à l’Accord instituant un Régime Fluvial Uniforme et créant la CICOS. La prochaine session ordinaire du Comité des Ministres aura lieu à Brazzaville, en République du Congo.

 

12.08.2021