Signature d’un contrat de subvention entre la CICOS et l’Union Européenne pour le financement du Projet d’Appui à la Règlementation, la facilitation, la sécurisation, la durabilité du Transport fluvial dans la zone CICOS.

 

Le Secrétaire Général de la CICOS Madame ENAW née Judith Efundem Agbor a procédé à la signature, le lundi 19 avril 2021, de ce contrat de subvention qui a été co-signé par Monsieur Alexis Thambwe Mwamba, l’Ordonnateur national Délégué du Fonds Européen du Développement (FED).

Cet important financement qui s’inscrit dans le cadre du 11ème FED du Programme d’Appui à la Gouvernance des Infrastructures Régionales et Nationales en Afrique Centrale (PAGIRN), a pour objectif de contribuer à l’amélioration des infrastructures de transport fluvial de l’espace CICOS pour en faire un corridor de désenclavement et d’intégration de la sous-région Afrique Centrale.

Il s’agit pour la CICOS, d’appuyer ses Etats Membres à travers ce Projet, pour qu’ils puissent faire face aux entraves à la navigation ainsi qu’à la pollution actuelle des voies d’eau dans le bassin du Congo. La CICOS entend ainsi apporter, de concert avec ses Etats membres, une réponse idoine aux problèmes de réglementation et de barrières non physiques.  Ce projet permettra d’adresser les questions de pollution et de renouvellement de la flotte, et de mettre en place des outils statistiques en complément de ceux développés avec d’autres partenaires.

Les résultats directs attendus du Projet sont :

Il devrait en découler très rapidement une plus grande fluidité du trafic fluvial, soumis aux mêmes règles dans toute la zone CICOS, permettant la réduction des accidents et incidents, des déchets ainsi que l’augmentation de la flotte selon les normes.

La synergie de cette action avec d’autres projets similaires favorisera la diminution des délais de transports et des coûts. Le secteur privé pourra alors fournir une meilleure offre de transport qualitative et quantitative, conduisant à l’amélioration des conditions de vie des populations du bassin.

Un impact secondaire à long terme, mais remarquable, attendu de la diminution de la pollution, est la réduction de la fréquence des arrêts des centrales hydroélectriques pour l’élimination des déchets dans les turbines: l’augmentation de leur rendement sera bénéfique dans toute la région.

Le coût du Projet s’élève à Deux millions d’Euros (2.000.000) pour une période d’exécution de 3 ans.

20.04.2021