Examen du rapport sur la Réforme Institutionnelle de la CICOS.

L’atelier régional de validation de l’étude sur la Réforme Institutionnelle de la CICOS s’est tenu à Libreville, du 05 au 06 septembre 2019, dans la salle de réunion de l’Hôtel RE-NDAMA, en République Gabonaise.
Cet atelier s’inscrit dans le cadre du processus de cette Reforme décidée par le Comité des Ministres de la CICOS, le 26 juin 2015 à Kinshasa dont l’objectif la « restructuration de la CICOS, spécifiquement quant à son statut d’Institution spécialisée de la CEMAC, en tenant compte de son ouverture à d’autres pays du bassin non membres de la CEMAC et de la nécessité d’associer pleinement ceux-ci à toutes les décisions impactant la CICOS ».
La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par Monsieur Silvère-Landry BOUBALA, Secrétaire Général Adjoint, représentant le Ministre des Transports et du Tourisme.
Après la présentation des objectifs et l’approche méthodologique de l’étude par le Consultant, et la présentation faite par le représentant de la CEEAC, les Experts des Etats ont examiné le rapport de l’étude soumis par le Consultant et se sont prononcés sur les 9 points ayant l’objet d’analyse. Il s’agit du Mandat de la CICOS, de la prise de décision, du montage institutionnel et mécanisme de financement, de la clé de répartition des coûts, de l’organisation et de son efficacité opérationnelle, et enfin, de la langue de travail.
D’une manière globale, le statuquo a été préconisé par les Experts des Etats. En effet, sur le Mandat de l’Institution, les Etats ont confirmé la coexistence de deux mandats de la CICOS, à savoir la promotion de la Navigation intérieure et de la GIRE, tout en relevant la nécessité de le renforcer à travers la reconnaissance par tous les Etats de la compétence de l’institution sur l’étendue du bassin. Sur la question liée au montage institutionnel et au mécanisme de financement, l’atelier a recommandé de rattacher la CICOS à la future institution issue de la rationalisation des communautés économiques régionales de l’Afrique centrale (CEEAC, CEMAC et CPGL) dans le cadre de la réforme en cours.
Aux termes des travaux, les Etats ont recommandé au Consultant de finaliser son rapport qui tiendra compte des conclusions de l’Atelier, avant sa soumission à l’adoption du Comité des Ministres. Ensuite, le Consultant a proposé trois questions aux Experts qui ont fait l’objet d’échanges : les arriérés de contributions des Etats, les conditions d’adhésion de potentiels Etats membres de la CICOS et le bassin de l’Ogooué.
L’atelier a été clos par Monsieur Félicien Joël BODINGA, Directeur Général Adjoint des écosystèmes aquatiques, Ministère de la Forêt, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat de la République Gabonaise, membre du Comité de Direction de la CICOS.