LA CICOS, PILIER DE LA FACILITATION DES ECHANGES COMMERCIAUX PAR LE TRANSPORT FLUVIAL, EN AFRIQUE CENTRALE

Du 30 septembre au 02 octobre 2019, s’est tenue à Kinshasa en République Démocratique du Congo, la 2ème réunion du Comité Régional de Facilitation des Echanges en Afrique Centrale. Organisée par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), la réunion avait pour objectifs de :
o Faire l’état de lieux de la facilitation des échanges aux niveaux national et régional ;
o Présenter le projet de Note de cadrage du Plan d’action régional de facilitation des échanges et des transports ;
o Présenter l’état de mise en œuvre de la Feuille de route de l’Accord sur la Facilitation des Echanges (AFE) et des différentes recommandations des études menées ;
o Présenter l’étude d’impact de l’AFE sur les économies de l’Afrique Centrale.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Eugenie SALEBONGO BASOY, Secrétaire général du Ministère du Commerce Extérieur de la République Démocratique du Congo. Les travaux étaient dirigés par Mme Marie Chantal Thérèse MFOULA, Secrétaire Général Adjoint de la CEEAC.
Au cours des travaux, la CICOS a fait une présentation portant sur l’Etat des lieux de la facilitation des échanges sur le transport par voies d’eau intérieure dans le bassin du Congo. Les participants ont relevé la position stratégique de ce secteur de transports dans le processus d’intégration économique menée par la CEEAC. A cet égard, Mme Marie Chantal Thérèse MFOULA a réitéré la volonté de la CEEAC à soutenir la CICOS et a appelé les bailleurs des fonds présents, à l’accompagner dans ses missions et à financer les projets prioritaires identifiés à cet effet. Il s’agit de :
– Mise en place des guichets uniques des opérations fluviales connectés au système existant dans la sous-région ;
– Poursuite de la mise en place de l’Observatoire des barrières non physiques et du Système commun des radio communication ;
– Production et diffusion des statistiques et des informations documentaires dans le secteur du transport fluvial.
Le consultant de la Banque Mondiale, chargé de l’élaboration du Plan d’Actions Régional de facilitation des échanges et des transports en Afrique Centrale, qui a noté que ces projets s’inscrivent bien dans les axes à prendre en compte dans ledit plan, a invité la CICOS à approfondir la réflexion par l’élaboration des fiches de projets qui traduisent leur caractère bancable, en mettant en exergue leur pertinence en termes d’impacts réels sur la facilitation des échanges et leur contribution à la réduction de la pauvreté.