Audience avec le Ministre des Transports et Voies de Communication, Membre du Comité des Ministres de la CICOS.

Le Ministre en charge des Transports (à droite) dans son bureau avec le PCM/CICOS (à gauche)

Comme pour faire échos à cet adage populaire qui stipule qu’ « à tout seigneur tout honneur », c’est à son homologue du Comité des Ministres de la CICOS, S.E Monsieur Didier Mazenga,  Ministre en charge des Transports, que le PCM a réservé sa première visite. L’audience empreinte de chaleur et de convivialité, s’est déroulé aux alentours de 13h ce mardi 03 mars 2020, au 5ème étage de l’immeuble de l’Hôtel du Gouvernement, dans le somptueux cabinet du Ministre.

Après les accolades et les salutations d’usage, dans la pure tradition africaine, les deux autorités ont évoqué brièvement l’actualité liée au début de la pandémie à coronavirus, avant d’aborder les sujets essentiels de la visite du PCM en RDC. Celui-ci a, dans un exposé détaillé, indiqué à son hôte, l’objet de sa visite qui se veut une mission des bons offices auprès des autorités congolaise. Il est question, dira-t-il, de solliciter tout leur concours, dans la recherche des solutions aux multiples difficultés d’ordre financier, technique, administratif et logistique, auxquelles se trouve confronté la CICOS, dans son fonctionnement. Celles-ci vont de l’état d’occupation du bâtiment siège à la régularisation des arriérés de contributions statutaires de la RDC au budget de la CICOS, en passant par les facilités administratives et réglementaires, relatives à l’autonomisation effective de l’Ecole Régionale de Formation aux Métiers  de Navigation Intérieure (ERFMNI).

Le Ministre des  Transports et Voies de communication s’est montré très sensible à toutes ces préoccupations et a, séance tenante, instruit ses collaborateurs, d’initier des propositions idoines dans les meilleurs délais, pour le suivi de chaque préoccupation évoquée. S’agissant particulièrement du paiement des contributions financières de la RDC, qui est une question transversale, le Ministre a indiqué qu’il portera le dossier au conseil des Ministres, pour que la primature s’en saisisse, mais aussi pour une meilleure implication de ses collègues en charge des finances et de la coopération. Sa démarche viendra ainsi renforcer celle du PCM qui prévoit rencontrer le Premier Ministre, au cours de son séjour en terre congolaise.

Les deux hommes se sont ensuite longuement penchés sur les préparatifs de la prochaine session du Comité des Ministres prévue à Bangui. Il a été surtout question de convenir de la date de sa tenue. Après échanges, le Ministre des Transports et Voies de Communication a indiqué sa préférence pour la période de mi-avril 2020, sous réserves de la disponibilité des autres membres du Comité des Ministres. Le PCM a pris bonne note. Avant de quitter son homologue, il s’est comblé de cette rencontre, en se félicitant de sa disponibilité et surtout de la diligence avec laquelle il s’est saisit des préoccupations de la CICOS.

Le PCM, le SG/CICOS et le Ministre des Transports/RDC