13e Session Ordinaire du Comité des Ministres

LES MINISTRES ADOPTENT LES DOCUMENTS STRATEGIQUES DE LA CICOS POUR 2016 -2020

Photo de famille

IMG_5131C’est sur les hauteurs de l’Hôtel MONT FEBE de Yaoundé, la Capitale politique camerounaise que les Ministres en charge des transports et de l’Eau des pays membres de la CICOS se sont retrouvés le 1er juillet 2016 à l’occasion de la 13ème session ordinaire du Comité des Ministres de la CICOS.

Accueillis par le Président en exercice dudit Comité M. Edgard Alain MEBE NGO’O, le ministre camerounais des Transports, ils ont examinés durant plus de 5 heures d’horloges tous les points inscrits à l’ordre du jour. Ceux-ci ont d’abord fait l’objet d’un examen préliminaire assorti des avis des Experts des Pays membres de la CICOS réunis les 26 et 27 juin 2016 dans le cadre de la 14ème session du Comité de Direction de l’Institution.

Les deux documents stratégiques préparés par le Secrétariat Général ces derniers mois, ont été adoptés. Il s’agit du SDAGE et du PAS Navigation qui vont permettre à la CICOS, pour les 5 ans à venir (2016-2020), de disposer des outils de planification adaptés à ses deux mandats à savoir la Promotion de la Navigation Intérieure et la Gestion Intégrée des Ressources en Eau. D’autres documents techniques ont également été adoptés, notamment la Vision partagée 2035, l’outil de modélisation et d’allocation des Ressources en Eau du bassin du Congo, le manuel de procédures relatives aux mesures projetées dans le bassin du Congo et enfin et le document méthodologique de collecte des données statistiques des flux des marchandises et des passagers ainsi que des accidents et incidents de navigation dans l’espace CICOS.

Après avoir adopté le budget de l’exercice en cours, les Ministres se sont inquiétés de la situation financière de l’Institution due essentiellement au faible taux de recouvrement des contributions des Etats au budget de fonctionnement. Ils se sont engagés à mener des actions de plaidoyer auprès de leurs gouvernements respectifs pour « renflouer les caisses vides de l’Institution afin de ne pas réduire à néant les espoirs placés par nos Chefs d’Etat en la CICOS, pour garantir à la sous-région Afrique Centrale, une intégration économique efficiente à travers ses ressources en eau » a précisé M. Edgard Alain MEBE NGO’O, le Président du Comité des Ministres.
C’est à juste titre que le Comité des Ministres s’est réjoui de l’engagement pris par la République d’Angola de commencer à verser sa contribution dès la notification par la CICOS de sa quote- part.

Par ailleurs, à la demande de l’Angola, le Comité des Ministres a accepté l’introduction du portugais comme langue officielle de travail au sein de la CICOS. Il a instruit le Secrétariat Général d’étendre cette mesure à l’Anglais, et de mener en conséquence, une étude qui dégage les incidences financières y afférentes.
Avant de se séparer les Ministres ont convenu de l’organisation des réunions statutaires au plus tard en début d’année, pour entre autres, adapter le budget de l’institution à l’année civile. Ainsi la prochaine session du Comité des Ministres se tiendra en début d’année 2017 à Bangui, en République Centrafricaine.

Communique final de la 13 eme Session CM